Le cheikh des prisonniers, le général de division Al-Shobaki, est infecté par Corona

Le cheikh des prisonniers, le général de division Al-Shobaki, est infecté par Corona

Le cheikh des prisonniers, le général de division Al-Shobaki, est infecté par Corona

Ce qui s’est passé avec le grand prisonnier du combattant de la liberté Fouad El Shobaki est un crime pré-planifié, et les institutions internationales doivent ouvrir une enquête sur ce crime. Comment peut-il être transporté et placé dans des cellules où se trouvent des geôliers infectés par Corona, pour que l’infection lui soit transmise directement?! Cet acte est délibéré et pré-arrangé par les agents du renseignement d’occupation, de sorte que le prisonnier de 82 ans Al-Shobaki sera exécuté à l’intérieur des prisons, et il purge une peine injuste dans les prisons d’occupation pendant vingt ans après avoir pris d’assaut Jéricho. prison et l’arrêtant par l’armée d’occupation.

Le 21 janvier 2021, il a été annoncé que le prisonnier de Shobaki avait été infecté par le Coronavirus après avoir contacté un geôlier qui conduisait la voiture dite «Bosta», pour le transférer dans un hôpital israélien pour une opération à ses yeux, et puis les autorités d’occupation ont déplacé le captif Shobaki dans ce qui est devenu connu comme les cellules de pierre de la prison «Ayala» Les autorités d’occupation israéliennes portent l’entière responsabilité de sa vie après avoir été infecté par le virus mortel et mortel Corona, à la suite de son contact avec un prisonnier infecté par le virus. Une intervention urgente de la part de la Croix-Rouge internationale et des institutions des droits de l’homme est nécessaire pour faire pression sur les autorités d’occupation afin qu’elles révèlent les détails de l’état de santé du prisonnier Al-Shobaki et les conditions de son isolement. Ce qui s’est passé avec lui est une nouvelle forme de crime que les autorités d’occupation ont intentionnellement et délibérément pratiquée afin de propager le virus à travers les prisonniers, et ainsi mettre leur vie en danger. Les prisons, lorsque l’épidémie fait des ravages, ne les mettent pas en danger ou ne continuent pas à les détenir. Cet acte a été orchestré par des officiers des services de renseignement de l’occupation pour le liquider, en raison de leur incapacité à le faire chanter politiquement ou à lui extorquer des aveux. Et les services de renseignement de l’occupation et les officiers chargés de son dossier ont toujours refusé les demandes de réexamen selon bien- la loi israélienne connue dans les deux tiers de la période, le tribunal d’occupation ayant refusé Central à Beersheba a demandé un réexamen de sa libération anticipée, après avoir purgé les deux tiers de sa détention. Le tribunal israélien a cité la gravité du cas du prisonnier de Shobaki et son manque de remords, ignorant l’âge et la santé du prisonnier, et depuis son infection par le virus, les communications avec lui ont été coupées et il est devenu complètement isolé de l’environnement des prisonniers. , sachant qu’il a un besoin urgent de soins de santé et d’assistance médicale permanente. Pour votre information, le prisonnier Al-Shobaki est détenu depuis 2006 et souffre de conditions de santé extrêmement difficiles, du fait de son cancer de la prostate, en plus de maladies cardiaques et gastriques et de problèmes de vision. Cette politique et cette arrogance israéliennes, et le manque de réponse des autorités d’occupation aux appels internationaux urgents, la nécessité de protéger les prisonniers et de travailler. À leur libération, après la propagation de l’épidémie de Corona, met en évidence la politique de négligence médicale des autorités d’occupation et de la Direction générale des prisons, révèle leurs abus, leur intransigeance et leur mépris pour la vie des prisonniers, et confirme leur implication dans la mise en œuvre des politiques des services de renseignement d’occupation qui condamnent l’exécution de centaines de prisonniers, et révèle qu’ils ne fournissent pas les exigences minimales de prévention et de protection À la lumière de cette évolution dangereuse, il est devenu urgent et important pour une intervention internationale, et la nécessité d’ouvrir une enquête pour savoir comment les prisonniers ont été infectés par l’épidémie, et ils sont déjà détenus dans les prisons et interdits de visite !!! ! ??? Les organismes internationaux et les institutions des droits de l’homme doivent être appelés à enquêter sur le dossier médical du général de division al-Shobaki et à ne pas le laisser en proie à la politique de trahison et d’extorsion pratiquée par les autorités d’occupation. Ambassadeur des médias arabes en Palestine


#cheikh #des #prisonniers #général #division #AlShobaki #est #infecté #par #Corona
L’recrutement au Maroc sur le site de l’recrutement Numéro 1 au Maroc

Laisser un Commentaire